Forward, un solo charismatique

20 novembre 2018
20 novembre 2018 Julia Bouhjar

Jeudi 8 novembre, nous nous sommes rendus à l’auditorium de Seynod pour assister à la soirée organisée par la compagnie franco-suisse Beaver Dam.

Au programme, un quatuor de la jeune compagnie de danse contemporaine lyonnaise Resodancer « Ambush » et un solo du chorégraphe et danseur de la compagnie Beaver Dam, Édouard Hue, nommé « Forward ».

Nous nous attarderons ici sur ce dernier, forme hybride de performance et de danse.

Il est certain que l’évolution de la création de danse contemporaine française depuis au moins trente ans est intrinsèquement liée au système éducatif proposé pour les jeunes danseurs en formation.
L’héritage, plutôt conservateur, tantôt faisant le grand écart entre le mouvement très classique et nostalgique Dominique Bagouet ou celui très « nouvelle vague » de Boris Charmatz, n’a pas toujours été à l’avantage des jeunes chorégraphes obligés de reproduire ou de se plier à une nomenclature pas toujours très ouverte sur l’extérieur. Le mouvement poussiéreux ou l’intellect poussif ? Pas simple de s’y retrouver en France.

Solo Forward Photo: G. Batardon

Alors le cas d’Édouard Hue est intéressant et fait état d’un changement certain dans la manière d’appréhender le corps, l’espace et le soi.

Édouard a étudié à Annecy avant de partir pour le ballet Junior de Genève. Il a ensuite dansé, entre autres, pour le chorégraphe israélien basé à Londres, Hofesh Shechter, source certaine du chorégraphe, ainsi que les prestigieux Damien Jalet et Olivier Dubois.

Son solo est un pur produit du vingt et unième siècle. Il est hybride, court, précis. La performance physique s’intensifie au fur et à mesure de son évolution sur scène et transcende le mouvement pur.

L’apparente simplicité de la scénographie met en valeur le charisme du performer et le passage du contrôle à une certaine forme d’abandon est signe de générosité … pas toujours la caractéristique principale de la danse française.

Cette nouvelle génération de danseurs et chorégraphes ouverts sur le monde, prêts à tester les limites du système est une excellente nouvelle pour la création et le futur de la chorégraphie en France.

Chaudement recommandé donc.

Lien vers la compagnie : 

http://www.beaverdamco.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *