Laurence Andrieu, un parcours riche et inspirant

4 décembre 2018
4 décembre 2018 Julia Bouhjar

Aujourd’hui, nous continuons de partager avec vous les parcours riches d’artistes issus du monde de la danse. Laurence Andrieu, à qui nous consacrons notre article hebdomadaire, est une danseuse polyvalente et passionnée.

Pourquoi et comment avez-vous commencé la danse?

C’était à la fois un un appel intérieur irrésistible et un langage inné de substitution pour communiquer, exprimer la féminité et le monde. J’attribuais même une danse à tout ce et ceux que je voyais. À 13 ans, la découverte de l’univers de la danse Jazz a catapulté danse classique et piano au second plan!

Quelles ont été mes études et qu’en ai-je retenu? 

J’ai suivi une formation aux Arts de la Scène à Lyon, Paris et Londres, ce qui m’a permis de cheminer très rapidement dans le milieu du spectacle. J’ai ensuite obtenu mon Diplôme d’Etat de Professeur de Danse Jazz. Mes études de Danse m’évoquent une combinaison de rigueur et de magie, un chemin d’introspection et d’humilité.

Laurence Andrieu

Avez-vous travaillé au sein d’une compagnie?

J’ai travaillé au sein de diverses compagnies et troupes de spectacles principalement à Paris et à Londres (dont Risquetout, les Ballets Temps d’Aime, WMT Dance Company…).

Avez-vous créé votre propre travail chorégraphique/compagnie?

Oui. Nos projets sont collaboratifs et associent la danse, le spectacle visuel avec les arts plastiques, le théâtre, la littérature, la création conjointe avec des formations d’instruments…etc.

Enseignez-vous? Si oui, pourquoi?

J’ai commencé à enseigner durant ma formation de danseuse. Ce qui me passionne le plus dans ce métier est de créer pour et avec les élèves, accompagner leur processus créatif, partager nos univers. Et le fait que finalement, ce sont les élèves qui enseignent comment les amener à progresser dans leur danse. J’ai arrêté d’enseigner il y a 5 ans: les blessures accumulées au fil des années m’imposaient un arrêt total de mes activités physiques.

Q’est ce que cela représente pour vous d’être une artiste aujourd’hui?

La responsabilité de choisir avec le plus de sagesse et de discernement, ce que l’on véhicule comme valeurs, au regard de notre âme sur le monde, à travers les créations, comme dans la manière de créer, dans la relation à l’autre et à la vie. La responsabilité et l’impact sur le monde sont communs à tous, artistes ou non. Nous sommes tous au service de la Vie.

Personnellement, les points positifs de ce métier sont les suivants : le partage de l’imaginaire de chacun, la collaboration, l’échange, la dynamique de créer ensemble. Sans oublier la joie d’apporter du bien être par un accueil chaleureux, de partager univers musical, créativité, rire, sensibilité et authenticité, en cours ou dans ce que nous diffusons comme messages à travers nos matériaux chorégraphiques, spectacles.
Ce qu’il y a de moins évident est l’aspect « sur-entraînement » du corps physique, et aussi la difficulté à gérer un équilibre entre famille et métier de danseur professionnel.

Où vous voyez-vous dans 5 ans?

Je souhaite consacrer mon énergie à inventer, collaborer et créer des actions ayant un impact positif et responsable sur le Vivant. Et diffuser les initiatives et pensées lumineuses autour de moi ou ailleurs, afin de contribuer à un monde plus juste, plus fraternel, plus respectueux de la Terre, pour nos enfants et les générations à venir.

Comments (2)

  1. DOMINE

    Quel beau portrait de Laurence !!!! Une jolie rencontre artistique !!! Plein de belles choses pour la suite !
    Virginie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *