Mon prodigieux et fructueux parcours

2 juillet 2019
2 juillet 2019 Kea Bergero

Cette semaine, la jeune danseuse Kea, élève du Conservatoire de Danse d’Annecy, a décidé de nous parler de son parcours.

« J’ai commencé la danse lorsque j’étais jeune et jamais je n’aurais cru qu’elle allait avoir un si grand impact dans ma vie.
La danse et le domaine artistique m’ont toujours attiré et plu. Petite j’adorais faire le show et imiter les danseurs que je voyais à la télévision alors je m’apprêtais, j’enfilais mes plus belles robes, et je dansais passionnément. Suite à ça j’ai très vite compris que cet art me plaisait de plus en plus alors j’ai décidé de faire mes premiers cours.

Mon premier cours était avec Laurence Bouillère professeure de street jazz, au début je prenais seulement un ou deux cours mais plus le temps passait et plus j’avais envie d’approfondir et de creuser dans la danse alors j’ai commencé par me rajouter des cours, avec Charlotte Millery professeure de street dance où je commençais réellement à avoir le déclic. Vous savez le déclic où vous vous dites que cette chose est faite pour vous. Puis quelques mois plus tard est venue l’une de mes plus belles rencontres dans mon parcours, Agathe Petrini, que je ne pourrais d’ailleurs jamais assez remercier pour tout ce qu’elle m’a apporté. Les années défilaient et je ne cessais de faire des progrès grâce à Agathe mais aussi à la brillante aide de Julia.

Photo de Cécilia Pivot-Bergero

Encouragée par mon entourage et mes professeures, je suis donc entrée au conservatoire d’Annecy. Cette année m’a fait prendre conscience de diverses choses et a su me faire mûrir et me redécouvrir. Investie et intéressée j’ai alors fait plus d’une vingtaine de master class et d’ateliers avec des danseurs ou chorégraphes très différents. Je me rends compte de la chance que j’aie à mon âge d’avoir un réseau d’entourage pareil.

J’ai découvert notamment un danseur nommé Edouard Hue qui m’a plus qu’inspiré et a su faire de moi, en seulement quelques heures en sa compagnie, une toute autre personne. J’ai su me prendre en mains mais c’est aussi grâce à tous mes amis danseurs qui m’ont de jour en jour fait naître.

C’est avec des idées plein la tête que je continue mes belles années de lycée en filière TMD (technique de la musique et de la danse) et en classe préparatoire. C’est avec joie que je joins aussi la cellule pré-professionnelle d’Edouard Hue en automne. Et c’est avec plein d’étoiles dans les yeux que je souhaiterais devenir danseuse interprète et intégrer de prestigieuses écoles comme PARTS, SEAD, le Ballet Junior de Genève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.